INTERCOMMUNALITE >> PARC CHARTREUSE
Accès direct au contenu :
 

PARC NATUREL REGIONAL DE CHARTREUSE

Qu'est ce qu'un Parc ?

La France comporte de vastes territoires ruraux au patrimoine naturel et culturel remarquable. Ceux-ci souffrent toutefois de maux (désertification, pression urbaine ou touristique, grands aménagements... ) qui peuvent détruire en quelques années des paysages que la nature et les hommes ont patiemment façonnés au fil du temps. Pour arrêter et inverser ce processus, des collectivités locales se sont engagées avec l'État dans une politique contractuelle innovante et dynamique, associant étroitement protection du patrimoine et développement local. De ce mariage de raison est né en 1967 le concept de Parc naturel régional.

Quelle est sa vocation ?

Le Parc naturel de Chartreuse a pour vocation de protéger et valoriser le patrimoine naturel, culturel et humain de son territoire en mettant en œuvre une politique innovante d'aménagement et de développement économique, social et culturel respectueuse de l'environnement.

Le Parc Naturel Régional de Chartreuse (PNRC)

Le territoire du parc de Chartreuse s'étend en majeure partie sur le massif montagneux du même nom. Quelques piémonts aux pourtours et une vallée bordée de collines à l'ouest délimitent en douceur son périmètre.
Coincé entre deux pôles très urbanisés, Grenoble et Chambéry, ce petit massif préalpin au relief tourmenté possède une image toute de charme et de mystère, inséparable de ses sombres forêts d'épicéas et de sapins ou de celles plantées de hêtres et d'autres feuillus. Mais le paysage chartroussin est aussi reconnaissable à ses gorges profondes parcourues de torrents et à ses sommets d'altitude modeste mais aux falaises escarpées.
Ajoutons, pour compléter le tableau, des clairières disséminées çà et là, des hameaux et des villages constitués de solides bâtisses carrées au fameux toit à quatre pans et certaines espèces de flore et de faune spécifiques au massif.

Carte d'identité du parc             Présidente : Eliane Giraud

- Date de création 6 mai 1995
- Superficie : 76 700 hectares
- Population : 46 300 habitants
- Région : Rhône-Alpes
- Départements : Isère et Savoie
- Communes : 60 communes (41 en Isère, 19 en Savoie)

- Villes-portes Chambéry, Voiron, Grenoble et ... Saint Vincent de Mercuze sur sa partie latérale


 

 
Comment fonctionne le Parc ?

Les actions d’un Parc sont arrêtées et mises en œuvre par son organisme de gestion, en référence à la Charte. Cet organisme de gestion regroupe la Région, les départements et les communes de son territoire.
Il fonctionne dans le souci d’une large concertation avec les partenaires locaux par la création de commissions de travail et d’organes consultatifs. Il se dote d’un conseil scientifique et associe des représentants des associations, des partenaires socio-économiques, des organismes publics… à la mise en œuvre des programmes d’actions du Parc.
Pour mettre au point et réaliser ses programmes, l’organisme de gestion recrute un directeur et une équipe permanente (de 25 à 30 personnes en moyenne). Ces agents sont en général titulaires ou contractuels de la fonction publique territoriale.

Qui finance le Parc naturel régional ?

Le Parc naturel régional dispose d’un budget de fonctionnement et d’un budget d’équipement qui obéissent aux règles de la comptabilité des collectivités locales.
Son budget de fonctionnement est alimenté par les participations statutaires des membres de son organisme de gestion. Il est complété par une contribution du Ministère chargé de l’Environnement.
Ses équipements et programmes sont cofinancés, selon des proportions variables, par les collectivités territoriales, les ministères concernés (prioritairement Environnement, mais aussi Agriculture, Culture, etc.) et, souvent, dans le cadre de divers programmes européens.
Les dotations financières de l’État et des Régions sont inscrites en contrat de plan et peuvent faire l’objet d’un contrat particulier.
En complément d’un budget pour mener ses propres actions, le Parc naturel régional peut disposer de moyens pour piloter, animer et appuyer des programmes mis en œuvre par des collectivités locales et d’autres partenaires, en référence à sa Charte.
Le budget de fonctionnement est alimenté, en moyenne, à 40% par les Régions, 30% par les autres collectivités membres (Départements, Communes) et 10% par le Ministère chargé de l’Environnement, les 20% restant provenant éventuellement d’autres Ministères, de crédits européens ou de recettes propres.

Exemple d'actions sur la commune de Saint Vincent de Mercuze

  • Réalisation du Sentier Culturel de Saint Vincent de Mercuze : "les chemins d'autrefois"
  • Réalisation des plans de village via le R.I.S (Relais information service)
  • Financement de 50 % des panneaux de sentiers
  • Aide à l'aménagement des abords de fermes
  • Aide à la filière viande (vente directe des producteurs aux consommateurs)
  • Aide à la réalisation de bâtiments agricoles charpente bois
  • Aide pressentie à la réalisation d'une "Via Ferrata"

Vous souhaitez plus d'information, visiter les sites suivants :

 

04 août 2013


Haut de page
Contactez-nous Mentions légales Réalisation ProwebCE